L’AMPA

L’AMPA (acide aminométhylphosphonique) est un des métabolites* les plus communs du glyphosate. Il peut également être issu de la dégradation d’autres molécules (phosphonates contenus notamment dans des lessives, des détergents industriels et domestiques ou encore des liquides de refroidissement). Lors des analyses réalisées sur les pesticides, l’AMPA est, parmi les pesticides, le plus fréquemment détecté dans les eaux du bassin de l’estuaire de la Loire.

Dans les eaux douces, la Valeur guide environnementale (VGE) est fixée à une moyenne annuelle de 0,2 µg/l pour une eau destinée à la production d’eau potable. Cette VGE s’élève à 452 µg/l pour une eau non destinée à la production d’eau potable. Cette dernière valeur constitue la valeur de la Norme de qualité environnementale (NQE).

Sur le territoire du SAGE Estuaire de la Loire, malgré des concentrations d’AMPA dépassant parfois la VGE pour une eau de surface destinée à la production d’eau potable, le seuil NQE n’est jamais dépassé.

 

*molécule résultant de la dégradation d’une autre molécule

Eau destinée à la production d’eau potable

Eau non destinée à la production d’eau potable