Accueil / Les bonnes pratiques

Les bonnes pratiques

Tweet

Entretenir le réseau hydraulique des marais

Les enjeux

La réduction de l’exploitation et donc de l’entretien des marais entraîne des colmatages voire une réduction des surfaces en eau sur certains secteurs. Or, un entretien régulier est indispensable pour permettre le fonctionnement hydraulique et écologique du réseau, le maintien de son rôle de clôture et de limite de propriété et la satisfaction de tous les usages locaux – agriculture, pêche, chasse, tourisme… L’accumulation de vase par manque d’entretien peut également provoquer des atterrissements et transformer profondément ces milieux aquatiques.

Les remèdes possibles

  • Dresser un inventaire du réseau hydraulique, préciser le statut fonctionnel des canaux et fossés, et leur connectivité.
  • Analyser la diversité écologique.
  • Réaliser les travaux de curage selon l’une des deux techniques existantes – à sec ou en eau –, en fonction de la spécificité du site.
  • Répartir les opérations de curage sur plusieurs secteurs et catégories de réseaux pour conserver une mosaïque d’habitats, et assurer cet entretien en routine afin de ne pas trop interférer sur le milieu et la diversité biologique.

Réaliser des diagnostics d’ouvrages et gérer leur fonctionnement

Les enjeux

Les ouvrages hydrauliques ont historiquement un rôle très important dans la gestion des cours d’eau puisqu’ils permettent notamment de réguler les niveaux d’eau et d’exploiter la force hydraulique. Difficilement franchissables par les poissons, ces ouvrages compliquent fortement les migrations pour la reproduction. C’est le cas notamment pour le brochet sur le Tenu. Elles entraînent aussi des ruptures d’écoulement. Aujourd’hui, alors que l’énergie de la rivière est de moins en moins utilisée, de nouveaux usages se développent – randonnée, loisirs nautiques… Il est important de réduire les impacts négatifs de ces aménagements parfois inutilisés et d’améliorer ainsi la circulation piscicole et le passage des sédiments pour un meilleur fonctionnement écologique des cours d'eau…

Les remèdes possibles

  • Réaliser des inventaires d’ouvrages sur les cours d’eau naturels.
  • Réaliser des diagnostics d’ouvrages pour identifier précisément le rôle et l’impact de l’ouvrage, et trouver des solutions. Le diagnostic permettra d’évaluer l’intérêt de maintenir, supprimer ou aménager les ouvrages, notamment par des passes à poissons.
  • Mettre en place des sites pilotes pour contrôler l’impact des travaux sur les indices biologiques.

Réduire la vulnérabilité aux inondations

Les enjeux

Les inondations sont une réalité contre laquelle il est illusoire de lutter. Mais, tout en gardant à l’esprit la sécurité des individus, il s’agit d’anticiper ce risque en réduisant notamment la vulnérabilité à l’inondation en elle-même, ainsi que le temps de reprise de l’activité et de remise en état des réseaux. La réduction de la vulnérabilité passe à la fois par des mesures structurelles (construction), sociétales (culture et conscience du risque) et organisationnelles (planification de la gestion de crise).

Les remèdes possibles

  • Établir un diagnostic de vulnérabilité de la zone : type de population (sédentaire ou temporaire, niveau de vie, localisation des personnes à mobilité réduite…), connaissance du foncier (propriétaire ou locataire, type de logement, existence d’un espace refuge, qualité de la structure du bâti, peut-il résister à une crue), type d’activités (risques de pollution, enjeux économiques).
  • Localiser les secteurs à forte vulnérabilité pour prioriser les actions.
  • Entretenir les cours d’eau.
  • Créer des bassins de rétention et de puits d’infiltration, et préserver des zones d’expansion des crues.
  • Selon les enjeux de la zone, installer des digues de protection, des barrages écrêteurs de crues ou des ouvrages hydrauliques dérivant une partie des eaux en crue.
  • Sensibiliser les particuliers à la construction d’espaces refuges individuels et les entreprises à l’arrimage des produits polluants type cuve à mazout ou de mise à l’abri du matériel.

Réduire la vulnérabilité des entreprises aux inondations

Les enjeux

Les inondations sont une réalité contre laquelle il est illusoire de lutter. Mais, tout en gardant à l’esprit la sécurité des individus, il s’agit d’anticiper ce risque en réduisant notamment la vulnérabilité à l’inondation en elle-même, ainsi que le temps de reprise de l’activité. La réduction de la vulnérabilité passe à la fois par des mesures structurelles (construction), sociétales (culture et conscience du risque) et organisationnelles (planification de la gestion de crise).

Les remèdes possibles

  • Demander à bénéficier d’un diagnostic de vulnérabilité.
  • Vérifier la résistance mécanique du bâtiment.
  • Choisir des équipements et des matériaux imputrescibles.
  • Mettre hors d’eau le tableau électrique, créer un réseau séparé pour les espaces inondables.
  • Étudier les possibilités de mise à l’abri du matériel.
  • Arrimer les produits polluants, notamment la cuve à mazout.

Réduire la vulnérabilité des habitations aux inondations

Les enjeux

Les inondations sont une réalité contre laquelle il est illusoire de lutter. Mais, tout en gardant à l’esprit la sécurité des individus, il s’agit d’anticiper ce risque en réduisant notamment la vulnérabilité à l’inondation en elle-même. Sur le plan individuel, la réduction de la vulnérabilité passe à la fois par des mesures structurelles (construction) et sociétales (culture et conscience du risque).

Les remèdes possibles

  • Vérifier la résistance mécanique du bâtiment.
  • Choisir des équipements et des matériaux imputrescibles.
  • Mettre hors d’eau le tableau électrique, créer un réseau séparé pour les espaces inondables.
  • Arrimer les produits polluants, notamment la cuve à mazout.
  • Aménager des espaces refuges.